jeudi 26 décembre 2013

Lettre d'amour à Angelina Jolie

“My wife got sick.  She was constantly nervous because of problems at work, personal life, her failures and problems with children.

She has lost 30 pounds and weighed about 90 pounds in her 35 years. She got very skinny, and was constantly crying. She was not a happy woman. She had suffered from continuing headaches, heart pain and jammed nerves in her back and ribs.

She did not sleep well, falling asleep only in the morning and got tired very quickly during the day. Our relationship was on the verge of break up.

Her beauty was leaving her somewhere, she had bags under her eyes, she was poking her head, and stopped taking care of herself. She refused to shoot the films and rejected any role.

I lost hope and thought that we’ll get divorced soon…But then I decided to act on it.
After all I’ve got the most beautiful woman on the earth.

She is the idol of more than half of men and women on earth, and I was the one allowed to fall asleep next to her and to hug her shoulders.

I began to pamper her with flowers, kisses and compliments. I surprised her and pleased her every minute. I gave her lots of gifts and lived just for her. I spoke in public only about her. I incorporated all themes in her direction. I praised her in front of her own and our mutual friends.

You won’t believe it, but she blossomed. She became even better than before. She gained weight, was no longer nervous and she loved me even more than ever. I had no clue that she CAN love that much. And then I realized one thing: The woman is the reflection of her man. If you love her to the point of madness, she will become it.“            

- Brad Pitt

jeudi 19 décembre 2013

mardi 17 décembre 2013

Le premier amour

Votre premier amour n'est pas toujours la première personne que vous avez embrassez, ou celle avec qui vous avez eu votre premier rendez-vous. Votre premier amour est la personne que vous comparez tout le monde à. Cette personne que vous n'oublierez jamais même si vous vous convainquez que c'est fini et que vous êtes passé à autre chose.

mardi 10 décembre 2013

Une belle leçon de civilisation

Une équipe de tournage s’est rendue en Amazonie afin de montrer à une tribu des images de notre monde.

Ils leur ont montré le meilleur et le pire, ensuite ils leur ont demandé leurs réactions.

http://vimeo.com/57872598  

mardi 3 décembre 2013

La mer


En mer depuis quatre mois, la québécoise Mylène Paquette est arrivée à Lorient, en Bretagne, après quatre mois, complétant ainsi sa traversée de l’océan Atlantique à la rame. Elle a publié ce dernier texte sur son blogue lundi. Très inspirant.  

Le 11 novembre 2013

Je ne te supplierai pas de me laisser tranquille, c’est moi qui te cherchais. Au moment d’écrire ces lignes, on se prend la tête avec une dernière querelle et, comme d’habitude, c’est toi qui auras le dernier mot. J’abdique certes et je ne cherche pas à avoir raison. Mon ego reste à sa place, bien tapi dans le dernier recoin au sec de mon esprit.

Cher Océan, ça fait maintenant quatre mois que l’on partage nos vies et déjà je dois te quitter. Je te donne ma parole que nous allons nous retrouver. J’ai apprécié chaque moment passé en ta compagnie, même les plus difficiles, car ils ont su me révéler. Tu m’as permis de me découvrir, me dépasser, me surprendre et, le plus important, de reconnaître mon humilité. Pour chaque trésor trouvé ici, je veux te dire merci.

Tu reconnais sûrement ma voix, car près de toi j’ai crié plus d’une fois. J’ai même déjà cru crier de mes poumons mon dernier souffle, je t’ai crié d’arrêter, de me laisser tranquille, de te calmer… Malgré tout, résonnait tous les jours un éclat matinal de ma petite voix du matin, mon célèbre et traditionnel « Hello World ! » depuis le pont de mon minuscule esquif.

Notre quotidien s’est construit d’horizons merveilleux, de ciels sans obstacle, d’étoiles. D’un lever de lune pleine à un autre et de tes célèbres couchers de soleil, j’ai rencontré ton âme et tes habitants, des êtres surprenants et merveilleux. Chaque jour, j’aperçus l’un d’entre eux, que ce soit une baleine, d’adorables globicéphales, des dauphins, des bancs de poissons, du plus petit au plus effroyable du monde, une vieille tortue, des oiseaux, des calmars ou de gracieuses méduses. Ici, se respectent et s’achèvent, au rythme de ta volonté des milliers d’êtres contribuant au monde, soit de leurs chairs, soit de leurs ruses, parvenant à maintenir de justesse un équilibre incertain pour construire cet univers marin auquel je tire aujourd’hui ma révérence.

J’ai eu peur de toi plus d’une fois. Maintenant que je t’aime à ce point, j’ai beaucoup plus peur pour toi que pour ma petite personne bien limitée. Promets-moi de bien prendre soin des marins de la planète qui te chevaucheront et qui feront passage en tes eaux. De mon côté, je te promets de t’être toujours loyale, de leur parler de toi en bien et de louanger ta beauté, ta discipline, tes couleurs et surtout tes habitants. Je leur parlerai de toi, je leur dirai à quel point tu es belle, à quel point on ne se soucie pas assez de ton destin. Je leur dirai que tes oiseaux m’ont fait la cour tous les jours et que ton silence peut faire jaillir les plus vieux souvenirs ensevelis aux confins de nos esprits.

Les humains pourront peut-être comprendre que le mal qu’on te fait, nous le faisons d’abord à nous-mêmes. Car, après notre départ et celui des oiseaux, tu continueras à éroder les rochers les plus durs de ce monde et à embrasser les berges. Tu déferleras à jamais en toi-même, tu gronderas et toujours, même si l’Homme n’est plus pour écouter de ses sourdes oreilles, tu feras crépiter l’air à ta surface et ainsi créer le plus beau son du monde, soit l’effervescence de tes eaux.


A +

dimanche 24 novembre 2013

Les derniers jours de Zach Sobiech


Ouf. Une histoire touchante et inspirante qui nous remets la vie en perspective. Je n'ai pu m'arrêter même si ça dure 22 minutes...

samedi 23 novembre 2013

dimanche 20 octobre 2013

Demande de mariage de Justin


Je dois avouer que même pour un gars, les images de la 15e minute m'ont rendus les yeux secs...Je pense qu'être en couple, c'est rendre l'autre meilleur...dans le meilleur comme dans le pire. De partager les bons moments et de se soutenir dans les moments difficiles...

dimanche 22 septembre 2013

These arms of mine


Ottis Redding avait une voix profonde et unique...cette chanson est ma préférée alors je la partage avec vous.

samedi 7 septembre 2013

Frisson à 3:43

Hearts chante Stairway to heaven et Robert Plant verse une larme pendant un hommage à Led Zep. Kennedy Center Honors Gala au Kennedy Center in Washington, Dec. 2, 2012. Tout simplement poignant...et le solo me donne toujours autant le frisson.

jeudi 15 août 2013

15 choses à abandonner pour vivre heureux

Ça circule actuellement sur le Web et je trouve ça très inspirant! Je travaille fort sur le 2, le 14 et le 15 et beaucoup sur le 13 (vous ne serez pas étonné, ce blog c'est beaucoup un moyen de vaincre le 13!) La preuve que je ne suis pas parfait! ;)


1/ Abandonnez votre besoin d’avoir toujours raison

Certains d’entre nous ne peuvent supporter l’idée d’avoir tort, et parfois, ils mettent en péril des relations avec des personnes importantes pour eux. Pourtant, cela n’en vaut jamais la peine. Au moment où vous sentez que vous voulez prouver que vous avez raison, demandez-vous: « Est-il plus important que j’aie raison, ou que je sois sympa ? »

2/ Abandonnez votre besoin de contrôle

Laissez tomber votre désir de contrôler toutes les situations, les choses et les personnes autour de vous. Laissez-leur la possibilité d’être tels qu’ils sont réellement et vous vous sentirez bien mieux.

3/ Cessez les reproches

Abandonnez votre besoin de blâmer les autres pour ce que vous n’avez pas ou ce que vous ressentez, ou ne ressentez pas. Cessez d’abandonner vos pouvoirs et reprenez la responsabilité de votre vie.

4/ Abandonnez la négativité

Cessez de vous apitoyer sur vous-même et de n’envisager que l’échec. Croyez en vous, et ne croyez pas tout ce que votre esprit vous souffle, surtout si ce sont des pensées négatives et démotivantes.

5/ Abandonnez les limites que vous vous attribuez

Arrêtez-vous de vous donner des limites sur ce que vous pouvez faire, et ne pouvez pas faire. A partir de maintenant, ne laissez plus ces limites s’imposer à vous et déployez vos ailes pour voler aussi haut que vous le pouvez.

6/ Cessez de vous plaindre

Cessez de vous plaindre des situations, des choses, des gens. Personne ou rien ne peut vous rendre malheureux, à moins que vous ne le permettiez. Ce n’est pas la situation qui déclenche ces sentiments en vous, mais plutôt votre façon de l’envisager.

7/ Abandonnez la critique

Arrêtez de critiquer les autres, les choses ou les évènements qui sont différents de vous en permanence. Les gens sont tous uniques, et pourtant ils sont semblables. Nous voulons tous le bonheur, aimer et être aimé. La critique est tout à fait inutile.

8/ Abandonnez le besoin d’impressionner les autres

Cessez de faire tant d’efforts pour être quelqu'un que vous n'êtes pas, uniquement parce que vous voulez vous faire aimer. Les choses ne marchent pas ainsi. Au contraire, au moment où vous tomberez le masque et accepterez d’être vous-même, vous constaterez que les autres seront naturellement attirés par vous.

9/ Cessez toute résistance au changement

Le changement est bon et la seule chose qui vous permettra d’évoluer, d’améliorer votre vie et celle de ceux qui vous entourent. Acceptez le changement de bon augure, ne lui résistez pas.

10/ Abandonnez les étiquettes

Cessez d’étiqueter les choses, les gens, ou les évènements que vous ne comprenez pas ou que trouvez différents, et essayez d’ouvrir peu à peu votre esprit. Votre esprit ne fonctionne que s’il est ouvert à de nouvelles choses.

11/ Abandonnez vos peurs

La peur est une illusion, elle n’existe pas, c’est une chose que vous avez créée.

12/ Cessez les excuses

La plupart du temps, les excuses nous limitent, et elles nous bloquent sur une situation, nous empêchant de nous développer, d’améliorer nos vies et celles des autres. Dans 99,9% des cas, ces excuses ne sont même pas réelles.

13/ Abandonnez le passé

Abandonner le passé n'est pas évident, parce que souvent, il semble tellement mieux que le présent, et l’avenir est si effrayant. Mais le présent est tout ce que vous avez, et vous n’aurez jamais rien d’autre. Cessez de vous illusionner et soyez présent dans tout ce que vous faites et profitez de la vie. Après tout, la vie est un voyage, et non une destination.

14/ Lâchez prise

A partir du moment où vous vous détachez des choses (ce qui ne signifie pas que vous cessez de les aimer, l’amour et l’attachement n’ayant rien à voir l’un avec l’autre), vous devenez paisible, tolérant et serein. Vous pourrez alors comprendre les choses sans avoir à vous forcer.

15/ Cessez de vivre en fonction des attentes des autres

Beaucoup trop de gens se conforment à ce que leurs parents, leurs amis, leurs professeurs, le gouvernement…, attendent d’eux. Ils n’écoutent pas leur voix intérieure. Ils sont tellement soucieux de plaire aux autres qu’ils perdent le contrôle sur leur vie. Vous n’avez qu’une seule vie, c’est ici et maintenant. Vous devez vivre votre vie, et en particulier veiller à ce que l’opinion des autres ne vous écarte pas de la voie que vous vous êtes tracée.

Se tenir debout


dimanche 28 juillet 2013

Guide de santé 2013

Santé :

1. Bois beaucoup d’eau.
2. Prends un petit-déjeuner de roi, un dîner de prince et un souper de mendiant.
3. Mange plus de nourriture qui pousse dans les arbres et plantes et mange moins de nourritures manufacturées.
4. Vis avec les 3 E : Énergie, Enthousiasme et Empathie.
5. Trouve un peu de temps pour méditer.
6. Joue plus souvent.
7. Lis plus de livres que tu en as lus en 2012.
8. Assieds-toi, en silence, au moins 10 minutes par jour.
9. Dors durant 7 heures au moins.
10. Prends des marches quotidiennes de 10 à 30 minutes et en marchant, souri.

Personnalité:

11. Ne compare pas ta vie à celle des autres. Tu n’as aucune idée à quoi ressemble leur vie.
12. Évite les pensées négatives ou les choses dont tu ne peux contrôler. Investis plutôt ton énergie dans le moment présent.
13. N’en fais pas trop. Connais tes limites.
14. Ne te prends pas trop au sérieux, personne d’autre ne te prend au sérieux..
15. Ne perds pas ta précieuse énergie en commérages.
16. Rêve plus souvent éveillé.
17. L’envie est une perte de temps. Tu as déjà tout ce dont tu as besoin.
18. Oublie les problèmes du passé. Ne remémore pas aux autres les erreurs du passé. Ça ruine votre bonheur présent.
19. La vie est trop courte pour la gaspiller à détester.
20. Fais la paix avec ton passé afin qu’il ne ruine pas le présent.
21. Personne n’est en charge de ton bonheur sauf toi.
22. Prends conscience que la vie est une école et que tu y es pour apprendre. Les problèmes font simplement partie de ton curriculum qui apparaissent et disparaissent comme la classe d’algèbre, mais les leçons que tu apprendras seront pour la vie.
23. Souris et ris le plus souvent possible.
24. Tu n’as pas à gagner chaque dispute. Accepte d’être en désaccord.

Société :

25. Téléphone à tes amis plus souvent ou envoie leur des courriels.
26. A chaque jour, donne quelque chose de bien à quelqu’un.
27. Pardonne autant que possible.
28. Passe du temps avec des gens plus âgés que 75 ans et plus jeunes que 6 ans.
29. Essaie de faire sourire au moins trois personnes quotidiennement.
30. Ce que les gens pensent de toi. ce n’est pas de tes affaires.
31. Ton travail ne prendra pas soin de toi lorsque tu seras malade. Tes amis, oui. Garde le contact.

Vie:

32. Agis bien !
33. Débarrasse-toi de tout ce qui n’est pas utile, garde ce qui est beau ou joyeux.
34. La nature guérit tout.
35. Qu’il s’agisse d’une situation bonne ou mauvaise, elle va changer…
36. Peu importe comment tu te sens, lève-toi, habille-toi et présente-toi.
37. Le meilleur est encore à venir.
38. Quand tu te réveilles le matin, remercie d’être en vie.
39. Ton for intérieur est toujours heureux. Donc, sois heureux.

Plus facile à lire qu'à faire, mais toujours bon de se le rappeler...!

mercredi 19 juin 2013

dimanche 26 mai 2013

Broken string

Connaissais pas cette chanson jusqu'à ce soir...

You can't play on broken strings 
You can't feel anything that your heart don't want to feel 

Bien dit.

vendredi 17 mai 2013

Colision de neutrons d'étoiles (traduction maison)

La beauté avec ce groupe, c'est que je découvre encore des morceaux que je n'avais pas encore découvert...

jeudi 16 mai 2013

Trouvez les 7 différences



1. Changed the golden throne to a wooden chair ...something more appropriate for
the disciple of a carpenter.

2. Did not want the gold-embroidered red stole, heir of the Roman Empire, nor the red cape...

3. Uses same old black shoes, not the classic red.

4. Uses a metal cross, not of rubies and diamonds.

5. His papal ring is silver, not gold.

6. Uses the same black pants under the cassock,to remember that he is another priest.

Have you discovered the 7th?

Removed the red carpet ...He is not interested in fame and applause ...

dimanche 12 mai 2013

jeudi 9 mai 2013

Je suis inutile



by PAULO COELHO on MAY 8, 2013
un chapitre du livre LE MANUSCRIT RETROUVÉ

Certaines personnes disent : « Je ne parviens pas à éveiller l’amour des autres. » Mais dans l’amour resté sans réponse il y a toujours l’espoir qu’un jour il soit accepté.
D’autres écrivent dans leur journal : « Mon génie n’est pas reconnu, mon talent n’est pas apprécié, mes rêves ne sont pas respectés. » Mais pour ceux-là aussi, il y a l’espoir que les choses changent après beaucoup de luttes.
D’autres encore passent leur temps à frapper aux portes en expliquant : « Je suis au chômage. » Ils savent que, s’ils ont de la patience, une porte s’ouvrira un jour.

Mais il y a ceux qui se réveillent tous les matins le cœur lourd. Ils ne sont pas en quête d’amour, de reconnaissance, de travail.

Ils se disent : « Je suis inutile. Je vis parce que je dois survivre, mais personne, absolument personne, ne s’intéresse à ce que je fais. »

Le soleil brille dehors, la famille est autour, ils veulent conserver le masque de la joie parce qu’aux yeux des autres ils ont tout ce dont ils ont rêvé. Mais ils sont convaincus que tout le monde peut se passer d’eux. Ou bien parce qu’ils sont trop jeunes et constatent que les plus âgés ont d’autres préoccupations, ou bien parce qu’ils sont trop vieux et jugent que les plus jeunes se moquent bien de ce qu’ils ont à dire.

Le poète écrit quelques lignes et les jette à la poubelle, pensant : « Cela n’intéresse personne. »
L’employé arrive au travail et ne fait que répéter la tâche de la veille. Il est convaincu que si un jour il est licencié, personne ne remarquera son absence.
La jeune fille coud sa robe en s’appliquant à chaque détail et, quand arrive la fête, elle comprend ce que disent les regards : elle n’est ni plus jolie ni plus laide qu’une autre, ce n’est qu’une robe de plus parmi des millions d’autres partout dans le monde où, à ce moment précis, des fêtes semblables ont lieu. Certaines dans de vastes châteaux, d’autres dans de petits villages où tout le monde connaît tout le monde et à quelque chose à dire sur la robe des autres.
Sauf sur la sienne, qui est passée inaperçue. Elle n’était ni jolie ni laide, c’était seulement une robe de plus.
Inutile.
Les plus jeunes se rendent compte que le monde est bourré d’énormes problèmes qu’ils rêvent de résoudre, mais personne ne s’intéresse à leur opinion. « Vous ne connaissez pas encore la réalité du monde », entendent-ils. « Écoutez les plus vieux et vous saurez quoi faire. »
Les plus vieux ont acquis expérience et maturité, ils ont appris durement de l’adversité, mais quand vient l’heure de transmettre leur savoir, cela n’intéresse personne. « Le monde a changé », entendent-ils. « Il faut accompagner le progrès et écouter les plus jeunes. »
Sans respecter l’âge et sans demander la permission, le sentiment d’inutilité ronge l’âme, répétant toujours : « Personne ne s’intéresse à toi, tu n’es rien, la planète n’a pas besoin de ta présence. »
Dans l’intention désespérée de donner un sens à leur vie, beaucoup se tournent vers la religion, parce qu’une lutte au nom de la foi paraît toujours la preuve d’une certaine grandeur, qui peut transformer le monde. « Nous travaillons pour Dieu », se disent-ils.
Et ils se transforment en dévots. Ensuite ils se transforment en évangélistes. Et finalement en fanatiques.
Ils ne comprennent pas que la religion a été faite pour partager les mystères et l’adoration — jamais pour opprimer et convertir les autres. La plus grande manifestation du miracle de Dieu est la vie.
Ce soir, je pleurerai sur toi, ô Jérusalem, parce que cette compréhension de l’Unité Divine va disparaître dans les mille ans prochains.

*

Demandez à une fleur des champs : « Te sens-tu inutile, puisque tu ne fais que reproduire d’autres fleurs semblables ? »
Elle répondra : « Je suis belle, et la beauté en soi est ma raison de vivre. »
Demandez à un fleuve : « Te sens-tu inutile, puisque tu ne fais que couler toujours dans la même direction ? »
Il répondra : « Je n’essaie pas d’être utile, j’essaie d’être un fleuve. »
Rien dans ce monde n’est inutile aux yeux de Dieu. Ni une feuille qui tombe de l’arbre, ni un cheveu qui tombe de la tête, ni un insecte qui est mort parce qu’il dérangeait. Tout a une raison d’être.
Y compris toi qui viens de poser cette question. « Je suis inutile » est une réponse que tu te donnes à toi-même.
Bientôt elle t’aura empoisonné et tu seras un mort vivant — même si tu continues à marcher, manger, dormir et tâcher de t’amuser quand ce sera possible.
N’essaie pas d’être utile. Essaie d’être toi : cela suffit et cela fait toute la différence.
Ne marche ni plus vite, ni plus lentement que ton âme. C’est elle qui t’apprendra quelle est ton utilité à chaque pas. Parfois, c’est prendre part à un grand combat qui contribuera à changer le cours de l’Histoire. Mais parfois c’est simplement sourire sans motif à quelqu’un que tu as croisé par hasard dans la rue.
Sans en avoir la moindre intention, tu as pu sauver la vie d’un inconnu qui lui aussi se jugeait inutile, et qui était peut-être sur le point de se tuer, jusqu’à ce qu’un sourire lui donne espoir et confiance.

Source: http://paulocoelhoblog.com/2013/05/08/je-suis-inutile/

mercredi 1 mai 2013

Réconfortant!

«Et ne doutes pas que mon plan pour ta journée est toujours mieux que ton plan.» 
Dieu

jeudi 25 avril 2013

Comment la folie et l'amour sont devenus amis


Un jour, la Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.

Tous les invités y allèrent.
Après le café la Folie proposa : - On joue à cache-cache ?
- Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
- Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Le premier que je trouve sera le prochain à compter.
Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.
-1, 2, 3. La Folie commença à compter.
L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.
La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.
La Joie courut au milieu du jardin.
La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.
La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.
Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher..
La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.
En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.
Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...

Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda : - Où est l'Amour ?

Personne ne l'avait vu.
La Folie commença à le chercher.  Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.  Mais elle ne trouvait pas l'Amour.
Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, pris un bout de bois et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri :
C' était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil.
La Folie ne savait pas quoi faire.  Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.
L'Amour accepta les excuses.

C'est pourquoi aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours...

Onnnn...! que c'est cute!!!

mercredi 17 avril 2013

Et oui, j'ai tout vécu ça...

JE SUIS NÉE DANS LES ANNÉES 70. (oui, je copie la fameuse chaîne pour mon plaisir perso)

J'ai grandi dans les années 80. Nous avons été la dernière génération qui a appris en jouant dans la rue. Nous avons été les premiers à jouer à des jeux vidéos. Nous avons été les derniers à enregistrer nos chansons préférées à la radio sur des radios-cassettes et nous sommes les pionniers du WalkMan et plus tard, du DiscMan. Nous avons aussi appris à programmer les VCR avant tous les autres. Nous avons joué au Atari,colleco,intellivision et nous avons connu le tout premier des Nintendo, 8bits à cassette! Nous avons voyagé en auto sans s'attacher et sans sacs gonflables. Nous sommes la génération de "Dukes of hazzard", de "V", des "miami vice", des "friday the 13th", des "Transformers", de "PASSE-PARTOUT", des "MUPPETS" et de "plusieurs autres". Nous n'avions pas 99 postes de télévision. Nous n'avions que le 2, le 10 et le 17 avec de la neige... On a connu les grands débrouillages de Super écran et l'arrivée de la premiere chaine entiere de video de musique continue, Musique plus. On a connu "La Soirée du Hockey", le samedi soir, avec René LeCavalier, Winston McQuade, Serge Arseneault, Richard Garneau, Lionel Duval, Jean Pagé et Claude Quenneville. La rivalité Canadiens-nordiques, On a été témoin de l'arrivée de grands acteurs sur nos écrans, comme Rémy Girard, Luc Picard et Michel Côté. C'était les belles années des "Bye Bye" avec Dominique Michel. On a ri avec RBO et avec "Le Festival de l'Humour" à la radio. On a vu Céline Dion commencer, nous avons vu sa détermination et son travail acharné. Nous n'avions pas d'écran géant, pas de téléviseur ACL, plasma ou même 3D; pas de cinéma maison, de lecteurs mp3, de IPod, IPhone, IPad, "IToute"... Il n'y avait pas de Facebook ou de Twitter. Nous avons connu l'arrivée d'Internet et des premiers "chatrooms", tels que ICQ, mIRC et la première version de MSN Messenger. Quand on voulait jouer avec un ami ou tout simplement jaser avec lui, on ne textait pas sur nos téléphones portables, ça n'existait pas. On allait COGNER À SA PORTE. Ouais, c'était ça, LE BON TEMPS!!! 

:)

mercredi 10 avril 2013

Chacun ses forces.


«Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»

Einstein

lundi 1 avril 2013

Le fardeau


Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous. 
[Le Seigneur des anneaux : le retour du roi]


Le mur du son


vendredi 29 mars 2013

lundi 18 mars 2013

Des vallées à dévaler


Sans me tromper, je pense qu'il n'y a rien de plus beau en ce monde que le corps nu d'une femme.

mardi 12 mars 2013

Murmurations

Genre de truc unique auquel jme souhaite d'assister un jour.

Ce phénomène appelé "murmuration" en anglais est généralement observé au début de l'hiver, juste avant le crépuscule, alors que les oiseaux cherchent un endroit où se percher durant la nuit. Car ce qui apparait si extraordinaire est en réalité une vraie question de survie pour les étourneaux. "Le nombre (d'oiseaux) augmente peu à peu durant l'après-midi près du 'perchoir' tandis que les petits groupes d'étourneaux reviennent après avoir fourragé la zone. A la fin de l'après-midi, il y a un énorme nuage tourbillonnant. Tout est une question de sécurité pour eux, aucun ne veut être sur l'extérieur et aucun ne veut être le premier à atterrir", explique Paul Stancliffe, spécialiste du British Trust Ornithology cité par le Telegraph.


C'est une sorte de bataille épique censée déterminer quels oiseaux de l'essaim survivront et lesquels seront la cible des prédateurs. Ceux qui paraissent isolés ou ne suivent pas le groupe sont évidemment bien plus vulnérables. Chaque étourneau s'applique donc à voler le plus proche possible de ses voisins en copiant exactement leur vitesse et leur direction. C'est de cette synchronisation voulue que les minuscules déviations qu'effectuent les oiseaux sont magnifiées et agrandies, créant une nuée tourbillonnante et virevoltante.

http://messagesdelanature.ek.la/murmuration-ou-les-nuages-d-oiseaux-p247283

lundi 11 mars 2013

Wake up!



Le meilleur moyen de réaliser ses rêves est de se réveiller. 

Paul Valéry

mardi 5 mars 2013

Colbert et Mazarin



Extrait d’une conversation entre Colbert et Mazarin sous LOUIS XIV.

Colbert : Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’Etat… L’Etat, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’Etat en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les Etats font ça.

Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

Mazarin : On en crée d’autres.

Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

Mazarin : Oui, c’est impossible.

Colbert : Alors, les riches ?

Mazarin : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.

Colbert : Alors, comment fait-on ?

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus !Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…C’est un réservoir inépuisable.

Nos gouvernants n’ont rien inventé, même méthode que sous l’ancien régime.


Murmure


En français, "murmure", est un phénomène naturel des plus impressionnants qui consiste en une nuée d'oiseaux volant ensemble, ne formant qu'un seul pratiquement, et qui peut atteindre une vitesse de 30km/h. Cela se produit généralement en hiver avant le coucher de soleil lorsque les oiseaux cherchent un endroit où dormir. Chaque oiseau imite son voisin et vole au plus près de lui, ainsi chaque petit changement de direction nous donne cet incroyable spectacle qu'est le "murmure".



Principe de base


...c'est pas donné à tout le monde.

lundi 4 mars 2013

dimanche 3 mars 2013

Pourquoi Dieu a créé les mamans?


Voici les réponses données par des enfants de 7 ans...c'est cute à mort!

Pourquoi Dieu a créé les mamans?
1. Parce que c’est la seule qui sait où est le scotch tape.
2. Surtout pour nettoyer la maison.
3. Pour nous aider à sortir quand on vient au monde.

Comment Dieu a fait les mamans?
1. Avec de la terre, comme nous autres.
2. Avec de la magie, des supers pouvoirs et en brassant beaucoup.
3. Comme il m’a fait, mais en utilisant des pièces plus grandes.

De quels ingrédients sont faites les mamans ?
1. De nuage et de cheveux d’ange avec tout ce qui est bon sur la terre et un petit peu de méchant.
2. Avec les os des hommes et un peu de corde, je crois.

Pourquoi Dieu t’a donné ta maman et pas une autre maman?
1. Parce qu’on est de la même famille.
2. Parce que Dieu savait qu’elle m’aimait plus que les autres mamans.

Quelle sorte de petite fille était ta maman?
1. Ma mère a toujours été ma mère elle n’a jamais été autre chose.
2. Je ne sais pas je n’étais pas là, mais je dirais plutôt contrôlante.
3. Ils disent qu’elle était plutôt gentille.

Qu’est ce que ta maman devait savoir sur ton père avant de le marier?
1. Son nom de famille.
2. Elle devait savoir son passé. S’il était un bandit ou s’il se saoulait avec de la bière?
3. Est-ce qu’il fait au moins 800 $ par année? Est-ce qu’il avait dit non à la drogue?

Pourquoi ta maman a marié ton papa?
1. Mon père fait le meilleur spaghetti au monde et ma maman mange beaucoup.
2. Elle était trop vieille pour faire autre chose avec lui.
3. Ma grand-mère dit qu’elle n’avait pas réfléchi longtemps.

Qui est le boss chez vous?
1. Ma mère ne veut pas être le boss, mais elle n’a pas le choix, car mon père est stupide.
2. Ma mère. C’est elle qui fait les inspections dans les chambres et voit tout.
3. Je suppose que c’est ma mère, parce qu’elle a plus de travail que mon père.

C’est quoi la différence entre un papa et une maman?
1. Maman travaille au bureau et travaille à la maison, papa ne travaille qu’au bureau.
2. Une mère sait parler à un professeur sans lui faire peur, pas les pères.
3. Les papas sont plus grands et plus forts, mais les mamans ont des pouvoirs plus grands parce que ce sont elles qui décident si tu peux coucher chez un ami.
4. Les mamans font de la magie, elles te font sentir mieux même sans prendre de médicaments, les papas il leur faut des pilules.

Qu’est ce que ta maman fait dans ses temps libres?
1. Les mamans n’ont pas de temps libre.
2. Ma maman ne fait que payer des comptes toute la journée.

Qu’est-ce que ça prendrait pour rendre ta maman parfaite?
1. Dans son dedans elle est déjà parfaite. En dehors ça prendrait une opération.
2. Une diète et je teindrais ses cheveux bleus.

Si tu pouvais changer une chose de ta maman ce serait quoi?
1. Elle veut toujours que je garde ma chambre propre, j’arrêterais ça.
2. Je la ferais plus intelligente. Comme ça elle saurait que ce n’est pas moi, mais ma sœur qui fait les mauvais coups.
3. Je voudrais qu’elle se débarrasse de ses yeux invisibles derrière la tête.

:)

Bonjour, je suis absent du bureau...


ahaha!! Tellement! :)

vendredi 1 mars 2013

Le candidat Heineken


Excellent pour les recrues en RH! :)

Volonté


Où la volonté ne manque pas, une voie s'ouvre.

Le Seigneur des Anneaux (1955), John Ronald Reuel Tolkien 

mardi 26 février 2013

Le flashmob du 130e anniverssaire de Banco Sabadell

Avec la participation de 100 personnes de la Vallès Symphony Orchestra, la Lieder, Amics de l'Òpera et la Coral Belles Arts choirs. Génial...beau moment!